L’hypnose

L’hypnose n’est pas un spectacle. Il s’agit plutôt d’une méthode éprouvée de guérison et de retour sur soi.

L’hypnose, c’est quoi ?

L’hypnose n’est pas un spectacle. Il s’agit plutôt d’une méthode éprouvée de guérison et de retour sur soi.

Il y a autant de manières de décrire l’état d’hypnose qu’il y a d’êtres humains sur Terre, puisque ce processus est totalement naturel. En effet, vous l’expérimentez au quotidien sans en avoir conscience, lorsque votre esprit vagabonde, que votre attention au monde extérieur est diminuée,

L’hypnose, c’est, entre autres, accéder à la connaissance de vous-même, de votre corps, accéder à votre passé, vos pensées, vos émotions. C’est la surprise de la rencontre avec votre vie intérieure qui est le vrai secret de la puissance de l’hypnose, elle permet une thérapie brève.

C’est aussi une connexion avec vos cinq sens qui, eux-mêmes, vous permettent de créer une connexion avec le monde extérieur. L’hypnose est en fait un état de conscience modifié.

L’hypnose met en mouvement nos croyances à propos de nous-mêmes, de nos capacités et aussi de notre vision des autres. Elle nous pousse à nous adapter et à changer nos habitudes.

En conclusion, l’hypnose est bien plus qu’une thérapie : c’est un ensemble pédagogique pour le cerveau et l’être entier. Elle permet de comprendre comment communiquer avec son cerveau afin d’accéder au monde infini des possibles… et se donner plus de choix !

Qu’est-ce qui se passe lors d’une séance d’hypnose ? 

Avant tout, il me semble important de parler du concept d’alliance thérapeutique, soit de la confiance accordée au thérapeute par le patient. Il est en effet important que le patient adhère librement, accepte de faire l’expérience de l’hypnose, même s’il ne sait pas en quoi cela consiste. Il n’est pas question de lui imposer quoi que ce soit.

L’adhésion s’accompagne d’une implication de la part du patient. Son engagement dans le processus thérapeutique est essentiel, car il s’agit de travailler conjointement avec le thérapeute. Il faut savoir que la magie n’opère que lorsque les deux parties œuvrent ensemble, s’accordent, s’ajustent, s’allient et se font confiance.

Dans la thérapie par l’hypnose, le patient devient acteur de sa propre guérison, car l’état d’hypnose garantit l’accès à la partie inconsciente de lui-même, où siègent les ressources encore inexplorées.

Par son concept « accepting-utilizing », le rénovateur de l‘hypnose, Milton Erickson, adopte une démarche infiniment respectueuse du patient, puisqu’il l’accueille tel qu’il est et le place au centre du processus. Il part du principe que le patient a en lui-même tous les moyens et les qualités dont il a besoin pour générer le changement. Il a la capacité de se guérir par lui-même.

Ainsi, le thérapeute s’adapte en permanence à son patient, il n’est là que pour donner le coup d’envoi et les impulsions. En focalisant l’attention du patient sur certains aspects de son vécu, il le guide pour qu’il découvre et puise dans ses ressources personnelles.

Lors de la première séance d’hypnose, je commence invariablement par vous poser des questions bien précises et pointues sur votre désir de changement. Il s’agit d’un échange, d’une écoute dans laquelle je m’intéresse à vous, à ce que vous faites, à vos ressources, à vos talents. Mon but est de rééquilibrer l’ensemble de votre être et de faire un transfert des savoirs entre les différentes parties de vous-même pour reformer un tout cohérent.

L’ingrédient principal est l’accordage mutuel, soit une synchronisation entre le thérapeute et le patient. L’accordage est la base pour garantir une évolution positive et vaincre la souffrance, voire juste se sentir mieux.

WEBMASTER : IBALLISE